• Afrique
• Asie
• Europe
• Monde
• Atlas
• varia
• Voyage
English version
Livres > Atlas

Atlas

Auteur : DE WIT, Frederick
   

Description:

Tot Amsterdam, bij Frederick de Wit in de Calverstraet bij den Dam inde Witte Paskaert, sd  

Un fort volume in-folio (580mmx375mm); plein vélin doré de l’époque décoré, avec titre au dos (mors fendus, coins émoussés, quelques fentes aux plats).

Splendide atlas de Frederick de Wit comprenant un titre allégorique rehaussé à l’or représentant Atlas supportant le ciel et 160 cartes à double page, certaines dépliantes, dans un magnifique coloris de l’époque. Deux index (identiques) de ces 160 cartes, l’un placé en début de volume, l’autre en fin, complètent le volume.

L’atlas se compose de deux parties : la première comprend un atlas du monde, avec 133 cartes numérotées [1-133] ; la seconde comprend un atlas maritime, avec 27 cartes numérotées [134-160].

Koeman III, Wit 18

Frederick de Wit (1630-1706) fut l’un des plus célèbres cartographes, graveurs et marchands de cartes hollandais de la deuxième moitié du XVIIème siècle.

La datation exacte des atlas de De Wit est difficile, car les cartes ne comportaient pas de mention d'année et l'édition de celles-ci prenait plusieurs années. Ses atlas ont commencé à apparaître vers 1670 et à partir de 1675 pour les atlas maritimes. Ses cartes connues les plus anciennes datent environ de 1660. A partir de 1689, un Privilège  apparait sur quelques cartes.

De Wit a vendu cinq genres d'atlas : des atlas du monde (contenant 17 à 190 cartes) (dont l’Atlas Majeur), un atlas maritime de 27 cartes, un atlas de la Hollande contenant 20-25 cartes, et les atlas de villes hollandaises (124 ou 128 plans de ville et vues de ville) et d’Europe (128 feuilles) (pour les deux derniers d’après les cuivres de Blaeu et de Jansonius. Ses stocks de cartes et de cuivres ont été achetés par Pieter Mortier au printemps de 1710.ubert Jaillot


L’atlas ici présent comprend l’une des plus belles et des plus décoratives mappemondes du XVIIe siècle.

La carte de Frederick de Wit représente les deux hémisphères, entourés de dessins allégoriques des quatre saisons, des quatre éléments et des signes zodiacaux. Elle est ici dans son premier état. Destinée à remplacer sa carte du monde de 1660 devenue obsolète, elle est non datée et probablement éditée vers 1670 (Il semblerait cependant qu’elle fût antérieure à l’édition de sa carte maritime de 1668 (Shirley 444), car comprenant beaucoup moins de détails que cette dernière, notamment concernant l’Amérique du Nord). (Shirley 451 ; Burden 465)

Suivent 132 cartes des pays et régions du monde, la plupart par De Wit.
La carte 129 Novissima et accuratissima totius Americae descriptio est en premier état.
La carte 131 Novi Belgii comprend la célèbre vue de New York (Burden 315 – Etat n°4)
La carte 132 Insulae Americanae (Burden 531 – Etat n°2)

Publié à l’origine en 1675 sous le nom de 'Orbis Maritimus ofte Zee-Atlas', l’atlas maritime de De Wit comprenait 27 cartes. Il fut à partir de 1680, relié à la suite de l’atlas général du monde, avec un index des cartes (géographiques et maritimes).

Dessinée et gravée à l’eau forte par l’artiste hollandais Romeyn de Hooghe, la bordure de la mappemonde comprend dans ses angles de larges scènes allégoriques représentant les 4 éléments : le feu est représenté par la guerre et la destruction, l’air par le ciel, la terre par la récolte et l’élevage, et l’eau, par des bateaux et une baleine crachant de l’eau. Des illustrations sont également présentes entre les hémisphères et les deux cartes polaires. Le titre est gravé dans un petit cartouche. La carte est ici dans son premier état. Notons cependant que la date et la signature de Romeyn de Hooghe n’apparaissent pas dans l’angle inférieur gauche. Il semblerait donc que la carte soit antérieure à l’édition de 1668 (inconnue de Shirley, inconnue de Koemann).

Suivent 26 cartes et un index.

La carte 151 Indiarum Orientalium (Al Qantari p 217 [couverture de la bibliographie] – Tibbets n°129). Manque à Al Qasimi. Cette carte couvre une région qui s’étend entre le cap de Bonne-Espérance et le cap Comorin ; elle comprend donc la mer rouge et la péninsule Arabique. PUBLIÉE PAR LA COMPAGNIE DES INDES ORIENTALES EN 1670, SON IMPORTANCE EST DUE AU FAIT QU’ELLE MONTRE LE RÔLE DES VOYAGES À BUT COMMERCIAL DANS LA PUBLICATION DES CARTES COMPRENANT LA PÉNINSULE. CETTE CARTE EST LA TOUTE PREMIERE MENTIONNANT LE QATAR (CATARA), AINSI QUE L’ILE DE BARHEÏN (ISOLA DE BAREM) ET CATIFA. Le grand cartouche du titre est décoré avec des dessins d’animaux, d’humains, de végétaux. On peut voir des figurations de bateaux dans la mer, ainsi que deux boussoles.

La carte 149 Poli Artici Burden 246 – Etat G
La carte 154 Magnum Mare del Zur Burden 469 – Etat 2
La carte 155 Septentrionaliora Americae à Groenlandia Burden 466 – Etat 2
La carte 157 Pascaert Westindien ende Caribise Eylanden (Etat inconnu à Burden)
La carte 158 Terra Nova Burden 467 – Etat inconnu [avant les noms])

Cet atlas n’est jamais passé en vente publique sur les dernières trente années.

Vendu










Librairie Monsieur le Prince, vente de livres rares et precieux, estampes, photographies et dessins originaux. - RCS Bobigny A379064736